Écosse - Suisse : Une fin de match inespérée

24/06/2024 à 01:01

Un match mitigé avec très peu d’occasions offert ce soir à la MHP Arena de Stuttgart. Une horrible blessure, un match décevant, mais il a fallu attendre les dernière secondes du temps additionnel, pour que Kevin Csoboth délivre la Hongrie. Du moins avec cette victoire la Hongrie n’est pas encore qualifiée, mais pas encore éliminée, alors que s’en fini pour l'Écosse.  


Une domination hongroise avec peu de finitions  

Le début de ce match entre les deux équipes est relativement décevant. Les Écossais domine, mais ne parviennent pas réellement à se montrer dangereux, hormis sur phase arrêtée. Les Hongrois, ne jouent pas et laisse une impression que c’est un match amical alors que c’est tout le contraire. Ce qui donne un match mitigé et pas agréable pour le public. Le seul frisson a eu lieu à la 40e minutes avec Dominik Szoboszlai qui tire un coup franc sur la tête de Willi Orban mais qui ne trouve que la transversale du portier écossais avant de se retrouver finalement hors-jeu. L'Écosse clôt la première période avec 65% de possession de balle, mais 0 tirs cadrés. 

Kevin Csoboth sauve le match  

En deuxième période la Hongrie revient avec de meilleures intentions. Les Écossais disparaissent totalement du match et passe à côté, malgré un bon John McGinn qui fait les efforts. Les Hongrois multiplient les tentatives mais ne trouve pas le cadre en manquant de réalisme dans le dernier geste. À la 68e minute, le match s’emballe avec un énorme choc sur coup franc dont la victime est Barnabas Varga, sorti sur civière. La violence du choc pouvait laisser craindre un énorme problème pour l'attaquant hongrois. C’est à la 77e minutes que l’Ecosse s’offre son premier corner et montre le manque d’ambition écossaise. Quelque instant plus tard, Stuart Armstrong s'écroule dans la surface, mais pas de pénalty. Alors que la fin du match se fait ressentir, la Hongrie a enfin décidé à jouer quand les 10 minutes de temps additionnel ont été annoncées. On a cru à une ouverture du score de Kevin Csoboth mais a touché le poteau. Tout le monde n’y croyait avant la 100e minute avce encore Csoboth qui a converti un caviar de Rolland Szallai et a délivré la Hongrie, qui s'impose 1-0. L'Écosse quitte la compétition, et pour la Hongrie avec ses trois points va devoir attendre trois jours avant de savoir si son parcours continue. 

 

Homme du match : Rolland Szallai : Auteur de la passe décisive qui a permis à Kevin Csoboth et à la Hongrie d'arracher la victoire (0-1) dans les arrêts de jeu (90e+10). L'attaquant de Fribourg a été déterminant dans ce succès qui permet aux Hongrois de potentiellement avoir une chance de se qualifier pour les huitièmes de finale. "Dans un match difficile, Sallai a été la force motrice de la Hongrie, créant des occasions avec des tirs au but et des courses dans le dos et des portés de balle qui ont brisé les lignes. Dans le moment décisif du match, il a su rester calme et trouver la passe décisive pour le but de la victoire", a évoqué l'UEFA pour justifier son choix. 

Mathis LEMOINE.

RECHERCHE