Solène Durand, une gardienne en progression

12/05/2019 à 10:45

A quatre semaines du début de la Coupe du monde féminine de football, Foot123 vous propose une présentation de chaque joueuse française. Aujourd’hui, zoom sur Solène Durand, la gardienne de Guingamp.

Solène Durand, une gardienne en progression

Elle fait figure de novice dans la liste de Corinne Diacre. A 24 ans, la gardienne de l'EAG n’a aucune sélection avec l’équipe de France féminine. Mais ses bonnes performances en club lui permettent d’avoir une place pour le Mondial.

Guingamp, le choix judicieux

Formée à Montpellier, Solène Durand évolue au MHSC entre 2009 et 2017. Avec le club de l’Hérault, elle est rarement titulaire : en huit saisons, elle dispute seulement 33 matches du championnat de France de D1 féminine. En manque de temps de jeu, la gardienne quitte Montpellier pour rejoindre Guingamp lors de l’été 2017. Un transfert qui va faire décoller la carrière de la joueuse de 24 ans. 

Titulaire avec le club breton, elle s’impose comme l’une des meilleures gardiennes du championnat de France. Depuis qu’elle a rejoint l’EAG, Solène Durand a disputé 44 matches de D1 en deux saisons (c’est plus que lors de ses huit années à Montpellier).

Un parcours réussi chez les Bleuettes

Avant d’arriver chez les Bleues, la gardienne de Guingamp a gravi les échelons en passant par toutes les équipes de France en jeunes (U16, U17, U19, U20). Avec les U17, elle a été finaliste du championnat d’Europe en 2011 et 2012. 

Mais c’est lors de la Coupe du monde des U20 en 2014 que Solène Durand se met en valeur. Elle est l’héroïne des quarts de finale face à la Corée du Sud où elle sort un tir au but (0-0, 4-3 aux t.a.b.). Une compétition achevée à la troisième place. En septembre 2017, la gardienne de 24 ans est convoquée pour la première fois en équipe de France lors de la première liste de Corinne Diacre. 

Pour son premier Mondial avec les Bleues, Solène Durand devrait occuper le poste de troisième gardienne. Un rôle difficile à accepter mais tout de même important où elle devrait participer à la bonne cohésion du groupe.

© Fédération Française de Football

Bruno BIACHE.

RECHERCHE