Hirving Lozano, le joyau mexicain

05/07/2018 à 10:05

A 22 ans, Hirving Lozano est l’une des révélations de cette Coupe du monde. Auteur d’une très bonne saison avec le PSV Eindhoven, l’attaquant mexicain a été brillant lors des phases de groupes du Mondial. Portrait de la nouvelle pépite du Mexique.

Hirving Lozano, le joyau mexicain

Les débuts à Pachuca

Formé à Pachuca, Hirving Lozano a débuté sa carrière avec le club mexicain durant la saison 2012-2013. Après deux premiers exercices d’apprentissage, l’ailier gauche est monté en puissance et est devenu un titulaire indiscutable de l’équipe. A l’entraînement, il fait peur à ses coéquipiers à tel point qu’il est surnommé « Chucky », un surnom qu’il a gardé aujourd’hui. Ses bonnes performances en club lui ont ouvert les portes de la sélection mexicaine. Le 11 février 2016, il a disputé son premier match sous les couleurs d’El Tri. Régulier avec Pachuca où il a inscrit 10 buts en 2015-2016 et 2016-2017, Hirving Lozano a décidé de s’engager avec le PSV Eindhoven. En cinq saisons, il a marqué le club mexicain de son empreinte avec 41 buts et 28 passes décisives en 140 matches.

L’éclosion au PSV Eindhoven  

Peu connu du grand public lors de son arrivée en Europe, le jeune mexicain n’a pas tardé à se mettre en évidence avec le PSV Eindhoven. Il s’est rapidement adapté au club néerlandais en devenant un joueur clé de l’attaque. Sa polyvalence (il peut aussi évoluer en tant qu’ailier droit), sa vitesse, sa technique et sa finition ont fait le plus grand mal aux défenses adverses cette saison. Auteur de 19 buts et 11 passes décisives en 34 matches toutes compétitions confondues, il a grandement contribué au titre de champion des Pays-Bas du PSV. Sa Coupe du monde a été dans la lignée de sa saison. Eliminé en huitièmes de finale avec le Mexique, le jeune ailier a été l’une des grandes satisfactions de son équipe. Auteur de l’unique but de la rencontre face à l’Allemagne lors des phases de groupes, il a montré une belle complicité sur le terrain avec Javier Hernandez et Carlos Vela, ses deux coéquipiers en attaque. En un an, Hirving Lozano a vu sa carrière décoller et devrait être l’une des attractions du mercato estival.

Bruno BIACHE.