NIG - ISL : Musa casse le roc islandais (2-0) !

22/06/2018 à 19:05

Grâce à un doublé d'Ahmed Musa, le Nigeria s'est imposé face à l'Islande. Dans un match physique, l'Islande n'a pas su garder le ballon et s'est faite surprendre par la vitesse des Super Eagles. Retour sur ce match.

NIG - ISL : Musa casse le roc islandais (2-0) !

Alors que l’on pensait que l’Islande allait avoir le ballon, c’est finalement le Nigeria qui a eu la possession (61-39). Le match a été très physique et les deux équipes n’ont pas pu se départager pendant les 45 premières minutes. Le Nigeria a favorisé le jeu long face à des islandais imposants dans le jeu aérien. Même si les nombreux centres tentés n’ont rien donné, un long ballon dès le début de seconde période a fait la différence. Après un centre de Moses dans la surface, Musa a déclenché une frappe surpuissante qui a fini au fond des filets de Halldorsson (49e). Après l’ouverture du score, le Nigeria a continué de pousser.  Musa a buté sur la barre transversale mais a su aggraver le score après un joli numéro dans la surface (75e). Du côté de l’islande, le réalisme n’a pas été présent (9 tirs, 2 cadrés). S’ils ont eu des contres en première période, les Islandais n’ont pas su être efficaces. Gylfi Sigurdsson s’est montré entreprenant en début de match avec un coup-franc somptueux mais arrêté par Uzoho (3e). En revanche, le numéro 10 a totalement manqué son penalty (83e), qui aurait pu tout changer et offrir une fin de match différente. La victoire du Nigeria s’est façonnée au milieu de terrain. Le milieu du Nigeria, composé de Ndidi, Mikel et Etebo, a été impeccable et a remporté de nombreux duels dans l’entre jeu. Le Nigeria remporte logiquement ce match et jouera une finale contre l’Argentine, lors du dernier match de poules.

Le fait du match : le penalty manqué de Sigurdsson

À la 83e minute de jeu, Gilfy Sigurdsson a complètement raté son tir au but. Un tir au-dessus des buts d’Uzoho qui aurait pu changer la fin de match.

Le chiffre : 2

Ahmed Musa a inscrit un doublé pour offrir la victoire aux siens. Un fait qu’il avait déjà réalisé en 2014, en Coupe du monde et justement, face à l’Argentine, lors du 3e match de poules. L’Argentine est le prochain adversaire des Africains.

Rémi MARTINS.