• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 30/06/2013 à 19:31
11

Le 11... de l'Uruguay

Qui ne s’est jamais laissé aller à classer des joueurs, des équipes ou des matches avec des critères plus ou moins subjectifs ? C’est ce que fait régulièrement la rédaction de Foot123.fr dans la rubrique « les 11… ». Aujourd’hui, c’est l'Uruguay, premier champion du monde de l'histoire en 1930.

Le 11... de l'Uruguay
Le 11... de l'Uruguay

Premier organisateur et premier vainqueur de l'histoire de la Coupe du monde (1930), l'Uruguay est une nation à part dans le monde du football. Un pays qui aime débloquer les compteurs puisque le premier vainqueur de la Coupe du monde suite à l'interruption due à la Seconde Guerre mondiale est ... l'Uruguay (1950). La Céleste qui a dominé la planète football dans les années 20, récupérant deux titres olympiques et notamment celui attribué lors des JO de Paris en 1924. Foot123 se devait donc de revenir sur l'histoire de ce grand pays du football en désignant le 11 de légende de l'Uruguay.

1 - José Nasazzi (1923-1936)

Né le 24 mai 1901 mort le 17 juin 1968.
José Nasazzi, qui jouait en tant que défenseur, marque le début du football Uruguayen à l’échelle mondiale. Il joue la première coupe du monde organisée par la FIFA, en 1930. L’Uruguay le pays hôte remporte cette coupe, et Nasazzi, alors capitaine de l’équipe Uruguayenne est nommé meilleur joueur de la FIFA. Mais ce joueur, né le 24 mai 1901 est à l’origine d’un rituel un peu méconnu. Le bâton de Nasazzi. Ce coutume est partie de l’année 1930. Un bâton de relais en son nom a été imaginé. Symbolique, le premier détenteur était l’Uruguay, premier gagnant d’un tournoi internationale. Depuis, l’équipe qui bat celle qui détenait le bâton le gagne. Nasazzi est décédé le 17 juin 1968, mais laisse derrière lui un impressionnant palmarès en sélection nationale. Il a en effet remporté 4 copa américa, en 1923, 1924, 1926, et 1935. Il a aussi gagné deux fois les Jeux Olympiques en 1924 et 1928. En ce qui concerne son palmarès en club, José Nasazzi a été couronné deux fois champion d’Uruguay en 1933 et 1934 avec la Nacional.

Palmarès :
Champion du monde en 1930
Champion olympique en 1924 et 1928
Copa America en 1923, 1924, 1926 et 1935

2 - Hector Scarone (1917-1930)

Né le 26 novembre 1898 mort le 4 avril 1967.
En Uruguay et en Espagne, où il joua brièvement pour Barcelone, Hector Scarone était surnommé « le Magicien » par ses admirateurs. Capable à la fois d’organiser le jeu et de marquer des buts, il remportera avec « la Céleste » la médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1924 et 1928. Lors de la Coupe du monde 1930, il ne marquera qu’un seul but mais contribuera activement au sacre des siens au dépend du vieil ennemi argentin. Avec 31 buts à son actif pour 52 matches disputés, il est encore aujourd’hui, le 2ème meilleur buteur de la sélection nationale derrière Diego Forlan. Scarone ne prit sa retraite de footballeur qu’en 1953, alors âgé de 55 ans.

Palmarès :
Champion du monde en 1930
Champion olympique en 1924 et 1928
Copa America en 1917, 1923, 1924 et 1926

3 - Juan Alberto Schiaffino (1946-1954)

Né le 28 juillet 1925 mort le 13 novembre 2002.
16 juillet 1950, stade Maracana. Devant 199 000 spectateurs, l’Uruguay remporte sa 2ème Coupe du monde. Le triomphe final inattendu de la Céleste face au Brésil favori, c’est avant tout le sien. Juan Alberto Schiaffino, meneur de jeu et attaquant de génie réalise lors de cette Coupe du monde au Brésil, un véritable festival ponctué d’un but splendide en finale. En 1954, le Milan AC débourse l’équivalent aujourd’hui de 80 000 € pour l’arracher au club de CA Peñarol, ce qui à l’époque, constitue le plus gros transfert de l’histoire du football. Avec lui, les Rossoneri remportent 3 scudetto et atteignent pour la première fois, la finale de la Ligue des Champions en 1958. Face au Real Madrid, double tenant du titre, Schiaffino et les siens s’inclinent 3-2 en prolongations après avoir mené au score par deux fois.

Palmarès :
Champion du monde en 1950

4 - Jose Leandro Andrade (1923-1930)

Né le 1er octobre et mort le 5 octobre 1957
A la fin des Jeux Olympiques de Paris de 1924, la presse française le surnommait « la Merveille noire », après son titre de meilleur joueur du tournoi. Considéré comme la première star du football mondial, José Léandro Andrade remporte avec l’équipe de l’Uruguay les JO de 1924 et 1928 et la Coupe du monde 1930 à domicile. Doté d’une grande technique, celui qui a appris le foot dans la rue survole les compétitions une par une. Mieux encore, en tant que premier joueur noir vainqueur de la Coupe du monde, il fut un exemple pour tous ceux qui considéraient le football comme un « sport de blancs ».

Palmarès :
Champion du monde 1930
Champion olympique 1924 et 1928
Copa America en 1923, 1924 et 1926

5 - Pedro Cea (1923-1932)

Né le 1er septembre 1900 mort le 8 septembre 1970
Attaquant vedette de la grande Uruguay des années 1920-1930, José Pedro Céa fut le seul joueur de la Céleste titularisé pour tous les matches des Jeux Olympiques 1924, 1928 ainsi que la Coupe du monde 1930. Le natif de Montevideo possède aussi la particularité d’être le premier joueur de l’histoire à avoir marqué à la fois en finale du tournoi olympique (Uruguay 3-0 Suisse) et en finale de Coupe du monde (Uruguay 4-2 Argentine). Avant de devenir sélectionneur de son pays et de remporter la Copa America en 1942, Cea portera à 27 reprises le maillot bleu ciel de l’Uruguay pour un total de 13 réalisations.

Palmarès :
Champion du monde en 1930
Champion olympique en 1924 et 1928
Copa America en 1923 et 1924

6 - Angel Romano (1911-1927)

Né le 2 aout 1894 mort le 22 aout 1972.
Surnommé « le Fou » par ses pairs, Alfredo Ángel Romano est à l’heure actuelle, avec 28 buts, le 3ème meilleur buteur de l’Uruguay (derrière Diego Forlan et Hector Scarone). Champion Olympique en 1924, il est surtout le recordman de victoires en Copa America, avec 6 succès à son actif. Auréolé de deux titres de meilleur buteur dans la compétition, ses prestations en club confirment également l’étendue de son talent. Avec son club du Nacional, 8 fois champion d’Uruguay sur sa période, il marquera 164 buts en 388 matches.

Palmarès :
Champion Olympique en 1924
Copa America en 1916, 1917, 1920, 1923, 1924 et 1926

7 - Enzo Francescoli (1982-1997)

Né le 12 novembre 1961.
Francescoli est l’une des grandes star du football Uruguayens et international.
Le milieu de terrain offensif, surnommé «le prince» de par son élégance a inspiré les plus grands joueurs. Notamment Zinedine Zidane. Pour Zizou, Francescoli était son idole. C’est quand il le voit lors de sa saison à Marseille (1989-1990) que Zidane comment à l’admirer. C’est d’ailleurs avec l’OM que Francescoli est sacré champion de France en 1990. Aujourd’hui les deux hommes sont des amis proches. Zidane a tenu a honorer le joueur en donnant le même prénom à son fils: Enzo. Mais ce titre est loin d’être le seul à son compteur: Champion d’Argentine en 1996 avec le club de ses débuts et fin de carrière River Plate. Aussi il remporte avec son équipe nationale 3 fois la copa américa en 1983, 1987, 1995. Il est élu meilleur joueur sud-américain en 1984; meilleur butteur sud-américain en 1995. En 2004, à l’occasion du centenaire de la FIFA, Pelé le nomme dans la liste FIFA 100 parmi les 125 meilleurs joueurs de l’histoire encore vivant.

Palmarès :
Vainqueur de la Copa America : 1983, 1987 et 1995

8 - Oscar Miguez (1950-1958)

Né le 5 décembre 1927 mort le 19 août 2006.
Oscar Miguez, cet attaquant fait partie de la sélection du jour de la Maracanazo, nom donné au soir de la finale de la coupe du monde 1950.
Miguez s’est fait beaucoup remarquer lors des deux coupes du monde de la FIFA en 1950 et 1954. S’il a gagné la première avec la Celeste, lors de la seconde il est élu meilleur buteur du tournois, tout comme en 1950. Il rentre dans le top des buteurs, en inscrivant 8 buts en phase finale, soit dès les 8e de finale. Aussi, Oscar Omar Miguez est le symbole de Penarol. Avec cette sélection, il remporte 3 fois le titre de champion d’Europe des clubs. C’est d’ailleurs avec ces très bonnes prestations que le sélectionneur, Juan Lopez Fontana décide de le convoqué dans l’équipe nationale pour la coupe du monde 1954 en Suisse. Miguez est aussi élu meilleur joueur de la copa américa en 1958. Lors de ses obsèques en 2006, Alcides Ghiggia était présent pour saluer son camarade de jeu avec qu’il a connu certainement l’un des meilleurs moment de sa carrière et de sa vie.

Palmarès :
Champion du monde en 1950
Copa America en 1956

9 - Alcides Ghiggia (1950-1952)

Né le 22 décembre 1926.
Ghiggia, né le 22 décembre 1926 est le symbole de la Coupe du monde 1950. Il est l’attaquant qui marqua le but de la victoire face au Brésil. Alors que l’équipe brésilienne menait la partie, à 1-1, Ghiggia sella la victoire en marquant à la 65e minute. On dit de lui que c’est l’homme qui a fait pleurer le Maracana. En Uruguay, Alcides Ghiggia est connu de tous, il y est considéré comme un héros. Il déclare même "Seulement trois personnes ont réussi à faire taire le public du Maracana. Le Pape, Frank Sinatra et moi."
Lors de la Coupe du monde 2010, à la surprise générale, l’Uruguay se retrouve dans le carré final. Alors que personne n’y croyait, certains ont cherché à connaître le secret du séléctionneur Tabarez. La réponse est simple: Ghiggia était là pour conseiller le sélectionneur, et les joueurs. Il est aujourd’hui le seul survivant de la sélection du 16 juillet 1950. La Céleste a laisser se porter par les conseils d’un vieux sage, et est arrivé en huitième de finale, battue par la Corée du Nord le 26 juin.

Palmarès :
Champion du monde en 1950

10 - Roque Máspoli (1945-1955)

Né le 12 octobre 1917 mort le 22 février 2004
Roque Maspoli fait parti des 11 champions du monde de 1950. Né le 12 octobre 1917, ce gardien est surnommé par Santana comme le «chevalier du sport». En effet, après la défaite du Brésil lors de la finale du 16 juillet 1950, il prend la défense du goal brésilien, alors que les supporter l’accusaient d’avoir fait une erreur sur le but encaissé de Ghiggia. Maspoli arrête sa carrière en 1955, il est alors âgé de 38 ans. Mais son parcours dans le monde du football n’est pas terminé. Il devient entraîneur du Penarol en 1964 avec qu’il est sacré 5 fois champion d’Uruguay. En 1966 il gagne la coupe Intercontinentale face au Real Madrid. Il poursuit sa carrière d’entraineur en devenant le sélectionneur de l’équipe nationale de l’Uruguay, de 1979 à 1982. Avec il gagne le Mundialito, la coupe qui célèbre la première coupe du monde de la FIFA, en 1981. Il bat alors le Brésil, l’Italie, les Pays-bas ou encore la RDA.

Palmarès :
Champion du monde 1950

11 - Diego Forlan (2002-aujourd'hui)

Né le 19 juin 1979 à Montevideo, Diego Forlan est l’un des meilleurs attaquants du monde et l’un des leaders « technique» de l’équipe nationale au même titre que Luis Suarez ou Edinson Cavani. Il est l’homme sur qui l’Uruguay peut compter. Sa frappe sur les coups de pieds arrêtés lui a permis de souvent faire la différence. En 2010, il permet à son équipe de se qualifier pour la demi-finale de la Coupe du monde face au Ghana, en inscrivant le but de l’égalisation. Ces exploits à répétition au Mondial lui ont permis d’être désigné par la FIFA « meilleur joueur du tournoi ». Quatrième et Soulier d’or de la Coupe du monde 2010 avec 5 buts et 1 passe décisive en 654 minutes de jeu, son apport lors de cette compétition a été énorme. Premier joueur de la Celeste à avoir dépassé les 100 sélections avec l'équipe nationale durant la Coupe des confédérations 2013, Diego Forlan a bien mérité sa place au panthéon du football uruguayen.

Palmarès :
Quatrième de la Coupe du monde en 2010. Vainqueur de la Copa América en 2011. Ballon d'Or de la Coupe du monde 2010.

Florent Dussidour et Laury Maurice

Commentaires
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer