Suisse - Allemagne : Une fin de match renversante

23/06/2024 à 23:47

L’Allemagne a égalisé dans les toutes dernières minutes. Il a fallu attendre les derniers instants pour que l'Allemagne évite une défaite contre la Suisse (1-1). Niclas Füllkrug a sauvé l'essentiel pour la National Mannschaft qui termine première du groupe A. La Suisse fini donc deuxième du groupe avec cinq points. 


L’Allemagne attaque fort mais ne cadre pas 

En première c’est bien l’Allemagne qui se procure la première occasion du match avec une tête de Havertz qui reprend le ballon de la tête au premier poteau mais c'est sur Sommer (3e). Une domination nette des Allemands avec une offensive en béton. Et c’est à la 17e minute que Andrich pense ouvrir le score (1-0) mais l’arbitre a annulé le but car il y a eu faute de Musiala sur Aebischer (0-0). Les Suisses soulagés par ce but refusé va ouvrir le score à la 28e minutes grâce à Dan Ndoye qui a marqué son tout premier but avec la Nati. A noté que cela a été le premier tir de la Suisse avant la 28e minute, ce but a fait ravage sur la défense Allemande. Ndoye a failli signer un double deux minutes plus tard mais le tir est passé à côté. A la 39e minutes, le défenseur Allemand Tah a écopé d'un jaune et est sorti juste après à cause de son intervention. Les Allemands a essayé de se créer des occasions avec un tête de Rüdiger (41e). La Nati a trouvé la faille pour mettre la nation hôte dans le doute. Les Allemands ont été trop peu inspirés, maladroits et en manque de mouvements en attaque.  

 Füllkrug sauveur de la Mannschaft  

En deuxième période, le réveil a sonné quand Musiala a décoché une frappe puissante, boxée par le portier Suisse sur Gündogan qui n'a pu reprendre le ballon (51e). Depuis le retour des vestiaires, les Suisses n'a toujours pas frappé. Les Allemands ont autant frappé dans la seconde période que sur la première période (7 fois), mais n'ont pas réussi à plus cadrer (1 tir). Le tir à bout portant de Kimmich a été détourné par Manuel Akanji impérial (71e). Wirtz et Musiala ont été remplacés par Leroy Sané et Niclas Füllkrug (76e). Malgré le fait qu'ils ont monopolisé le ballon (72% de possession), les Allemands ne sont pas parvenus à revenir au score et ne s’est pas créé plus d'occasions franches. Les supporters Suisse ont cru que tout était plié quand Vargas a battu Neuer mais le but a été signalé hors-jeu (84e). À la 85e minutes, Havertz touche la barre, à la suite d’un corner allemand joué au premier poteau. Il a manqué sa tête et a repris le ballon de l'épaule. Mais c’est dans les arrêts de jeu, que la Mannschaft a réussi à décrocher le nul grâce à un centre de Raum sur la tête de Füllkrug (90e+2) (1-1). Avec ce but, l'Allemagne a arraché le nul (1-1) et la première place du groupe A dans les toutes dernières minutes.  

 

Homme du match : Dan Ndoye : L’attaquant de Bologne avait comme mission d’amener sa vitesse et de se proposer en profondeur à la récupération du ballon pour permettre à la Suisse de se procurer des occasions. Il a été le premier buteur du match en mettant au fond des filets un centre fort de Freuder (29e). Quelques minutes après, il a été proche d’inscrire un doublé et de faire le break mais sa frappe a frôlé de peu le poteau de Neuer. Plus discret dans la seconde période, il a finalement cédé sa place à Zeki Amdouni (65e).  

Mathis LEMOINE.

RECHERCHE