PSG – Manchester City : scénario catastrophe pour les Parisiens.

29/04/2021 à 10:32

Manchester City a vu juste hier soir en remportant la première manche de la demi-finale de Ligue des Champions. Il reste 90 minutes au PSG pour renverser la situation mardi à l’Etihad.


Un match en deux temps

Dès le début de la rencontre, les Parisiens, impliqués, rendent les Mancuniens inoffensifs grâce à leur pressing. Marquinhos ouvre le score d’une tête croisée sur corner à la 15ème minute. Le manque de maitrise tactique de City permet aux joueurs du milieu de terrain parisien de lancer Neymar et Mbappé en contre à plusieurs occasions mais sans succès. Auteurs d’une première mi-temps maitrisée, les Parisiens vont s’éteindre en seconde période. City recolle au score grâce à son capitaine, Kevin De Bruyne sur une frappe au ras du poteau droit du but de Navas. Sonné, le PSG peine à récupérer le ballon, possédé par les Citizen. À la suite d’une faute de Gueye, offrant un coup franc idéalement placé, Mahrez frappe du pied gauche et traverse le mur parisien, 1-2. Emoussés physiquement, les joueurs de la capitale ne reviendront pas au score.

L’attaque parisienne décevante

Composée de Di Maria, Mbappé et Neymar, la ligne offensive du PSG s’est montrée peu dangereuse sur le terrain. A droite, l’argentin Angel Di Maria a fait de nombreux efforts défensifs en soutien à son coéquipier Florenzi, très occupé dans son couloir. Alors que le collectif était très équilibré en première mi-temps, le PSG est scindé en deux suite au retour des Mancuniens dans le match. Kylian Mbappé n’a d’ailleurs tenté aucun tir sur la totalité du match, étonnant. Les stars du PSG n’ont pas été à la hauteur de leur statut dans ce match aller. L’expulsion logique de Gueye à la 77ème minute a obligé Pochettino à changer ses plans et fait rentrer Danilo Perreira pour soutenir sa défense. Le technicien argentin avait prévu de renforcer son attaque en faisant rentrer Icardi mais à 10, il ne prendra pas de risques.

Pep Guardiola avait tout prévu.

Bien que sa tactique ait eu du mal à être appliquée par ses joueurs en première mi-temps, Pep Guardiola a réussi à faire déjouer la tactique parisienne. L’entraineur espagnol a réduit les espaces au milieu de terrain afin d’empêcher Paris de lancer ses attaquants en contre-attaque. Mbappé a réalisé très peu de courses offensives à haute intensité et a eu beaucoup de mal à faire la différence sur ses adversaires. Bien qu’il ait tenté à plusieurs reprises de créer des décalages avec ses dribbles, Neymar n’a pas réussi à déstabiliser la défense mancunienne. Il faudra redoubler d’effort la semaine prochaine à Manchester pour se qualifier pour la Finale qui se jouera à Istanbul fin mai.

Laura LUCIEN.

RECHERCHE