Marquinhos, le bon camarade...

05/09/2018 à 09:33

Un joueur du PSG joue à contre-emploi pour garder son emploi, et cela me contrarie…


Samedi, à Nîmes, Marquinhos a de nouveau dépanné au milieu du terrain. A Paris aussi, la loi du milieu fait des ravages… Je ne parle pas ici du grand banditisme, mais de l'entrejeu du Paris-SG. Une véritable hécatombe qui a fait une victime collatérale : le défenseur international brésilien Marquinhos. Dans un groupe, en colonnie de vacances, il y a toujours un bon camarade. Celui qui file un coup de main, celui qui est toujours dispo, celui qui partage son goûter et sur lequel on peut compter… H24 ! Et bien actuellement, au Paris-SG, le bon camarade c'est Marquinhos. Et depuis que Tuchel fait dans le bricolage, c'est lui qui tient la caisse à outils

Cette situation va-t-elle se prolonger après la trêve internationale ? Depuis la fermeture du mercato, le provisoire est appelé à durer au Paris-SG. Au moins jusqu'au prochain mercato, quand Verratti ou Rabiot seront indisponibles, "Marqui" pourrait bien faire le nombre.

Alors aujourd'hui, je lance un cri : il faut sauver le soldat Marquinhos, l'un des meilleurs défenseurs du monde qui joue à contre-emploi. Et comme je me disais, hier soir, en descendant les poubelles " tous les hommes qui accomplissent de grands sacrifices savent d'avance qu'ils y trouveront le bonheur". C'est tout le mal que l'on souhaite au sympathique Marquinhos.

Stéphane BITTON.