La Suède de retour en quart 24 ans après !

03/07/2018 à 18:22

Au stade de Saint-Pétersbourg, la Suède est venue à bout de la Suisse (1-0). Malgré des occasions des deux côtés, Forsberg est le seul buteur du match (65e) et a apporté la victoire à son équipe. La Suède efface 24 ans de disette.

La Suède de retour en quart 24 ans après !

En première mi-temps, les Suisses ont eu une maitrise globale du ballon avec 66% de possession mais c’est la Suède qui s’est procurée le plus d’occasions et qui a été la plus dangereuse. La Nati s’est illustrée offensivement avec beaucoup de centres qui n’ont en revanche pas été efficace dû à une défense suédoise regroupée. L’occasion la plus franche de cette première période a été du côté de la Suède avec une reprise de volée de Berg dans la surface, magnifiquement sortie par Yann Sommer (28e). La Suisse aurait aussi pu marquer sur une belle combinaison mais la frappe de Dzemaili passe juste au-dessus (38e). Les deux équipes ont manqué de réalisme et sont rentrées aux vestiaires sur le score de 0-0.

En seconde période, même si la Suisse est revenue sur le terrain avec plus d’initiatives, c’est la Suède qui s’est procurée le plus de situation de buts, comme en première mi-temps. À la 65e minute, les hommes de Janne Andersson ont été récompensés. Absolument seul, Emil Forsberg déclenche une frappe à l’entrée de la surface qui est déviée par Akanji, Sommer ne peut rien faire. Les Suisses ont ensuite poussé en espérant inscrire le but de l’égalisation mais le bloc suédois s’est montré infranchissable. La fin du match est folle, sur un dernier contre suédois, Lang fait tomber Olsson alors qu’il filait au but. Après la consultation de la VAR, l’arbitre donne un carton rouge au défenseur suisse et les Suédois obtienne un coup franc. Sommer arrête le tir mais c’est bien la Suède qui ira en quart de finale.

Le fait du match :

À la 90e minute, suite à un centre parfait de Rodriguez, Seferovic monte haut et place une tête croisée. Olssen réalise une magnifique parade qui permet aux siens de garder l’avantage et de s’imposer, quelques minutes après.

Le chiffre :

4. La Suisse a été éliminé lors de ses quatre derniers huitièmes de finale en Coupe du Monde.

Maxime IZAC.