Le Brésil veut sa revanche

12/06/2018 à 20:43

L’humiliation de 2014 encore dans toutes les têtes, le Brésil est probablement l’équipe la plus attendue lors de ce Mondial. Avec Neymar comme pierre angulaire, la Seleçao peut partir confiante, et sûre de ses qualités.

Le Brésil veut sa revanche

Le chemin vers la qualification en Coupe du monde est semé d’embûches, particulièrement en Amérique du Sud. De par les équipes présentes, mais également de par les conditions de jeu. Pourtant, le Brésil a littéralement marché sur ses adversaires. Avec 10 points de plus que leur dauphin, l’Uruguay (31 points), les Brésiliens se sont aisément qualifiés pour le Mondial en Russie. Rien ne présageait de tels résultats après le désastre de 2014, et les Copa América 2015 et 2016, non moins catastrophiques.

Une équipe qui marche sur l'eau

Depuis l’arrivée de Tite à la tête de la sélection, le peuple brésilien voit la vie en rose. Des victoires significatives face à l’Argentine (3-0), l’Uruguay (4-1), ou encore le Chili (3-0), permettent à Neymar et ses coéquipiers de partir sereinement pour la Russie. Dans ces 23 qui participeront au Mondial, difficile de dire qu’il y a des injustices. Sur le papier, les Auriverdes apparaissent comme des favoris. Mise à part l’absence de Dani Alves, blessé, le groupe est au complet.

Pour parachever cet alignement de planètes, le Brésil a écopé d’une poule relativement abordable pour le premier tour. La Suisse sera le premier adversaire des Brésiliens, suivie du Costa Rica, pour terminer par la Serbie. Des sélections coriaces, mais le Brésil paraît supérieur dans tous les domaines.

Petit prince veut devenir Roi

Neymar fait parti des joueurs grandement attendus pour ce Mondial. Malgré une longue blessure qui l’a tenu écarté des terrains pendant près de 3 mois, le Parisien a réalisé une grande saison (28 buts et 16 passes décisives pour 30 matchs joués).

Comme pour toutes les équipes qui possèdent un joueur de cette dimension, le parcours du Brésil dépendra beaucoup de la forme de sa star. Et de ce côté là, pas de quoi s’inquiéter. Entre feintes de corps, contrôles orientés et adresse devant le but, Neymar a régalé lors des matchs de préparations. Pas de doute, « Ney » est prêt.

Gabriel Jesus, le futur de la Seleçao

Décrit comme l’un des jeunes joueurs les plus talentueux de la planète football actuellement, Gabriel Jesus formera le trio d’attaque aux côtés de Neymar et Willian. Bien que les blessures ne l’aient pas épargné, le natif de São Paulo s’est frayé une place, que ce soit du côté de Manchester City, ou au Brésil. Car dans cette Seleçao, il est préféré à Roberto Firmino, auteur d’une grande saison avec Liverpool (27 buts et 17 passes décisives toutes compétitions confondues).

Mbappe, Asensio, Alli… Gabriel Jesus fait parti de cette génération de « cracks », qui va être particulièrement scrutés pendant toute la compétition.

Tite, l'homme de la situation

Tite débute sa carrière d’entraîneur qui démarre au début des années 90. Il fait parti de ces coachs qui n’ont pas de grand passif de joueur. Pour autant, Tite n’est pas ce qu’on pourrait qualifier de « grand tacticien ». Néanmoins, le Brésilien a remporté une multitude de titres (9 au total), dont la Coupe du monde des Clubs en 2012 avec Corinthians, face à Chelsea. De plus, Tite n’a pratiquement jamais quitté le Brésil pour entraîner: de Grêmio à Palmeiras en passant par les Corinthians, le sélectionneur connaît ce pays mieux que quiconque.

Depuis qu'il a pris en main la séléction en juin 2016, difficile de lui reprocher quoi que ce soit: 14 victoires et 2 matchs nuls en 16 matchs. Le tout en pratiquant un excellent football. Grande Mìster. 

Prono Foot123

Demi-finaliste

Meilleur parcours en Coupe du monde

Le Brésil est la nation qui possède le plus de Coupe du Monde, 5 au total, la dernière étant celle de 2002.

Victor THÉROND.