• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 14/02/2013 à 11:19
HUM

On ne prête qu'aux riches

Les "vieux sages" disent que les grandes équipes, celles qui gagnent des trophées en fin de saison, pointent le bout de leur nez et de leurs crampons quand s’éteint l’hiver, aux vigoureux mois de février et mars. Une période synonyme de premiers frissons dans les épreuves européennes à élimination directe.

Est-ce le signe de lendemains chantants pour le Paris-SG ? Toujours est-il qu’actuellement et depuis quelques semaines déjà, le PSG de Carlo Ancelotti montre du jeu et de la réussite. Des valeurs sûres à ce moment de la saison. Ses plus fidèles observateurs le voient même "en pleine bourre". La vérité se situe probablement entre les deux. Cette montée en puissance du club parisien incite tout de même à l’optimisme.
Grâce à une arrivée presque anonyme, comparée à celle de David Beckham (!), du jeune prodige brésilien Lucas Moura, un joueur qui n’a pas fini de faire parler de lui, grâce à un Lavezzi qui prend de plus en plus de place dans un secteur offensif pourtant cannibalisé par « Zlatan » mais surtout grâce à la mise en place d’une assise défensive rassurante, et mère de toutes les conquêtes, les errements de novembre ont été surmontés.
Bien sûr, le PSG n’a pas encore éliminé Valence, pas plus qu’il n’a définitivement lâché Lyon, Marseille ou quelques autres dans la course au titre de champion. Mais depuis mardi soir, et leur match brillant à Mestalla, les coéquipiers de Christophe Jallet savent qu’ils ont trouvé le bon tempo au bon moment. Pas de doute, le PSG a grandi. A-t-il fini sa croissance ? La réponse ne va pas tarder à tomber.
Fort de toutes ces certitudes, le club parisien va devoir encore élever son rendement s’il veut se faire une place dans la cour des "rescapés lumineux de mai". Mais ne dit-on pas qu'on ne prête qu'aux riches ?

Stéphane BITTON

Commentaires
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer