• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 09/12/2017 à 08:33
HUM

“On greffe de tout aujourd’hui..."

Un célèbre supporter du Paris-SG, connu aussi pour avoir occupé de hautes fonctions politiques a déclaré un jour : “On greffe de tout aujourd’hui, des reins, des bras, un cœur. Sauf les couilles. Par manque de donneur.”

J’ose espérer que Jacques Chirac, car c’est de lui qu’il s’agit, ne pensait pas… à ce moment-là… aux joueurs de son club préféré, le Paris Saint-Germain. Loin de moi l’idée de faire un parallèle entre la déclaration de l’ancien Maire de Paris et les performances peu glorieuses des joueurs parisiens lorsqu’ils se déplacent sur des terres hostiles comme à Barcelone ou à Munich… où l’enjeu et la pression prennent forcément le pas sur la facilité et le talent. Car du talent, les joueurs du PSG n’en manquent pas. Mais le talent ne suffit pas dans ce genre de match

En matière de sport, les notions de dépassement de soi et d’envie… sont essentielles. Mais une fois encore, elles ont cruellement manqué au PSG.
Alors je me pose forcément la question : les joueurs qui portent aujourd’hui le maillot parisien sont-ils aptes à relever ses défis ? J’ai envie d’y croire même si j’en doute de plus en plus. Peut-être que dans quelques mois, le PSG remportera sa première Ligue des champions… Mais que de chemin à parcourir, que de mentalités à changer en quelques semaines pour arriver au sommet avec le bon état d’esprit.

Unai Emery, l’entraîneur parisien, dont personne n’ose encore dire ouvertement qu’il n’est pas à la hauteur de la mission qui lui a été confiée, va devoir changer de fonctionnement et de discours. En déclarant : "Ce genre de match sera utile" Unai Emery semble avoir oublié qu’il avait déjà disputé un match très utile dans un passé récent, c’était il y a quelques mois à Barcelone

Et à quoi bon avoir la meilleure attaque européenne, passer 5 ou 6 buts à ses adversaires chaque week-end pour s’échouer sur le premier banc de sable venu. Il ne me reste plus que les mots d’Edinson Cavani pour croire encore à un miracle : « Nous n'avons pas perdu, nous avons appris... » Si tu le dis « El Matador »… Décidément, on fait pas des métiers faciles mais on rigole bien.

Stéphane BITTON.

Commentaires
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer