• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 30/04/2012 à 12:37
HUM

L'imposture

Montpellier va probablement devenir le champion de France de football 2012. Un titre que même son président, Loulou Nicollin, avait peut-être rêvé mais jamais envisagé dans la réalité. Et pourtant. Si le club de l’Hérault passe en vainqueur la ligne d’arrivée au soir de la 38e journée, il le devra d’abord à la régularité de ses performances, au bon travail du staff dirigé par René Girard, à la qualité de ses joueurs et au… Paris Saint-Germain.

Comment Paris a-t-il pu laisser échapper ce titre ? Il va bien falloir que ceux qui dirigent actuellement le club justifient un tel échec et rendent des comptes aux actionnaires venus de Doha. Et, que l’on nous fasse pas croire que les Qatariens ont investi plus de 100 millions d’euros, l’été dernier et cet hiver, avec pour seul objectif d’obtenir une « place directe » pour la Ligue des champions, une place qui n’est même plus certaine depuis dimanche soir et la défaite « inexcusable » des Parisiens face à Lille (1-2).

Il est d’ailleurs temps d’appeler un échec, un échec. Le PSG a échoué, c’est le mot le plus approprié, dans la quête du titre de champion de France, pire même, Paris n’a rien gagné cette saison et n’a même pas atteint une finale nationale, faisant finalement moins bien que… Quevilly ! Carlo Ancelotti a beau clamer que : « le titre n’est pas perdu… », je lui répondrais qu’il est « loin d’être gagné » à quatre journées de la fin du Championnat. La faute à une gestion calamiteuse de tout le domaine sportif, incarné à Paris par le Brésilien Leonardo. Des recrutements dénués de sens et d’intérêts (Lugano, Alex), une gestion humaine déplorable (départ de Kombouaré alors leader de la Ligue 1, cas Mamadou Sakho voire Nene) et un transfert à 42M d’euros qui ferait passer celui de Cristiano Ronaldo au Real Madrid pour… un cadeau. Bref, le bilan est mauvais. On peut parler d’imposture.

Stéphane BITTON

Commentaires
britishmuseum
02 mail à 10:33
La critique est facile. Lorsque Lugano est arrivé, toute la presse considérait que c'était un bon coup, un mec solide avec un très bon CV pour 3 M seulement. Alex n'est venu que parce que Lugano était en difficulté. Sakho a une saison difficile et Néné fait sa diva de temps en temps. Ces deux cas n'ont pas été mal gérés, pas grand chose n'est sorti du vestiaire. Pastore a été décisif les 2 ou 3 premiers mois. Il a signé pour 5 ans , c'est un investissement. Ce sera probablement un grand joueur. S'il a été surpayé, c'est parce que Chelsea était dessus. Faut savoir ce qu'on veut et les qatari ont montré qu'ils savent ce qu'ils veulent, c'est plutôt bon signe. L'éviction de Kombouaré est plus discutable mais je rappelle que là encore la presse lui faisait de nombreux reproches sur le jeu et les performances assez lamentables en Ligue Europa. A part çà, je note que beaucoup promettaient le championnat au PSG mais aucun joueur du début de saison n'a l'expérience des titres. Seuls les 3 du mercato d'hiver ont cette expérience et leur arrivée coïncide avec la prise de pouvoir de Montpellier, c'est le paradoxe. Le foot n'est pas une science exacte.
mickasserole
30 avril à 17:47
Super article ! Je suis d'accord !
janinejacotte
30 avril à 14:33
Bravo pour ton "humeur"
Comme c'est bien dit !
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer