• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 20/11/2013 à 00:29
HUM

Ils sont descendus du bus !

Certains en étaient "sûrs", d'autres, dont je faisais partie, moins, mais tous ceux qui aiment les Bleus se rejoignent aujourd'hui dans un grand Ouf ! L’équipe de France a remonté son handicap de deux buts face à l’Ukraine et s’est qualifiée pour la Coupe du monde 2014 qui se disputera l’été prochain au pays du football roi, le Brésil.

Ils sont descendus du bus !
Ils sont descendus du bus !

Mais reconnaissons que le vent du boulet est passé bien prêt et que peu nombreux étaient ceux qui croyaient "vraiment" à une qualification des Bleus. C’est là tout le charme de ces matches improbables qui donnent naissance aux plus belles histoires et parfois aux légendes. Ce mardi soir, les Bleus sont enfin, sont définitivement descendus du bus !

Et sans vouloir verser dans le misérabilisme ou la psychanalyse de comptoir, on peut penser qu’au delà de l’exploit sportif, Ribéry et ses coéquipiers ont offert un petit carré de ciel bleu à une France qui n’attendait que ça. Finalement, il n'y a pas de mal à se faire (un peu) du bien !

Quand on y ajoutera que le Portugal et l’Algérie avaient précédé les Tricolores de quelques minutes pour valider leur billet pour Rio, on peut d’ores et déjà saliver à l’idée que l’ambiance risque d’être sacrement festive un peu partout dans l’Hexagone en juin prochain. Enfin !

L’équipe de France ira donc au Brésil, avec ses forces et ses faiblesses. Charge aux Bleus d’aborder l’épreuve reine du sport mondial avec humilité, soif de victoires et habités d’un état d’esprit irréprochable à l'image de celui affiché mardi, au Stade France, face à l’Ukraine. A Didier Deschamps de tirer la quintessence d’un groupe qui ne manque pas de talent et de trouver les bons mots qui font les grands bâtisseurs. En attendant, ne boudons pas notre plaisir à l’idée d’en avoir pris pour sept mois de rêves, d'espoirs et de bonheur. Et rien que ça, c’est bon...

Stéphane BITTON.

Commentaires
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer