• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 01/07/2012 à 02:00
HUM

Bon courage...

Laurent Blanc a décidé de partir, et je comprends son choix. Sa décision n’a pas surpris grand monde, tellement la chose paraissait évidente. Champion du monde en 1998 et d’Europe en 2000 avec les Bleus, avec « ses » Bleus, Blanc a compris qu’il n’y avait pas ou plus grand chose à attendre ou à espérer de ses actuels successeurs sur le terrain. On a tout entendu. Trop payés, mal élevés, égos surdimensionnés, rien n’a manqué. Mais avouons qu’il est exaspérant de se dire que la carte de visite et l’aura du « Président » n’ont pas suffit à convaincre, à mobiliser durablement ceux appelés à défendre les couleurs de l’équipe de France depuis deux ans. Coluche aurait dit : "Jusqu’où s’arrêteront-ils ?"

Au passage, que le président de la FFF, Noël Le Graët, ne se leurre pas, personne n’est dupe de l’excuse politico-diplomatique qui consiste à nous faire croire que le seul désaccord entre Blanc et la Fédération porterait sur l’absence d’un terrain d'entente autour du management de l'équipe de France. Et puis quoi encore ? Pourquoi pas un désaccord sur la marque d’eau minérale servie aux Bleus à la mi-temps. On ne nous dirait pas tout ?

Bref, aujourd’hui, seuls 20% (contre 56% avant la compétition) des Français ont encore de la sympathie pour une équipe de France, sortie piteusement de l'Euro 2012 par l’Espagne en quarts de finale avec dans sa besace une nouvelle polémique. Une « décote » qu’aucun homme politique, aussi véreux soit-il, ne pourrait imaginer, même dans ses pires cauchemars. C'est dire.

Finalement, Laurent Blanc n’a pas fait beaucoup mieux que Raymond Domenech en 2010. Il est de coutume de dire qu’en France il y a 60 millions de sélectionneurs. Alors qui pour relever un défi de moins en moins tentant... Souhaitons juste bon courage au successeur de Laurent Blanc.

Stéphane BITTON

Commentaires
janinejacotte
01 juillet à 14:19
Bravo!!!!
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer