• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 15/02/2017 à 08:33
HUM

Une soirée "vraiment" historique pour le Paris-SG

Ce n'est pas tous les soirs que le Paris-SG passe quatre buts au FC Barcelone sans en encaisser un seul. Ce fut même une première. Mardi soir au Parc des Princes, les joueurs d'Unai Emery ont côtoyé les étoiles pour réaliser une des parties les plus abouties, des plus remarquables que le club de la capitale n'ait jamais disputé.

Une soirée "vraiment" historique pour le Paris-SG
Une soirée "vraiment" historique pour le Paris-SG

Mieux même, avec un peu plus de recul, et en fouillant dans ma mémoire de "suiveur du PSG depuis 1970", je n'ai pas peur d’écrire, et je pèse mes mots, que le Paris-SG n'a jamais aussi bien joué de toute son histoire. Plus encore que le score et l'adversaire, c'est la capacité que tous les joueurs ont mis au service du collectif en gardant leurs qualités individuelles...

Les images s'entremêlent. Celles des chevauchées fantastiques d'Adrien Rabiot insolent d'aisance et de culot, aux allures de Johan Cruijff (oui, oui !!), ou celles encore d'un Angel Di Maria retrouvé et véritable "Monsieur Plus du PSG" comme son CV l'annonçait avant son arrivée à Paris, Et puis cette charnière centrale Marquinhos-Kimpembe, intraitable, rassurante et porteuse d'un avenir royal. Encore et toujours la combativité jamais démentie d'un Edinson Cavani récompensé par un quatrième but synonyme, certainement (!), de qualification... Et comment faire abstraction de "l'abnégation gracieuse" d'un Julian Draxler travailleur et buteur lui aussi décisif. Ce mercredi matin, les supporters parisiens n'ont qu'à se baisser pour trouver d'autres motifs de satisfaction et ainsi louer la combativité et la générosité de "capitaine" Blaise Matuidi, l'intelligence remarquable de Marco Verratti, la technique surprenante (pour un latéral) d'un Thomas Meunier ou la présence rassurante d'un Kevin Trapp. Les absents ? Ils avaient forcément tort !

Stéphane BITTON.

Commentaires
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer