• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 03/07/2013 à 22:28
11

Les 11 ... d'Arsenal

Qui ne s’est jamais laissé aller à classer des joueurs, des équipes ou des matches avec des critères plus ou moins subjectifs ? C’est ce que fait régulièrement la rédaction de Foot123.fr dans la rubrique « les 11… ». Aujourd’hui, c’est Arsenal, club londonien fortement marqué par la culture française.

Les 11 ... d'Arsenal
Les 11 ... d'Arsenal

En France on apprécie Arsenal du fait de sa forte empreinte tricolore. Avec Arsène Wenger à sa tête depuis 1996, le club londonien a compté bon nombre de «frenchies» dans ses rangs. Mais les Gunners font pourtant bel et bien partie du mythique «Big Four» anglais, les treize titres de champion d’Angleterre et les dix coupes nationales qui figurent à son palmarès en font d’ailleurs le troisième club le plus titré du pays. Quelques uns des meilleurs joueurs de la planète foot ont porté le maillot rouge et blanc d’Arsenal. Voici onze Canonniers à en avoir façonné son histoire.

1. Thierry Henry (FRA 1999-2007)

Ce n’est sûrement pas en Angleterre que quelqu’un viendra contester la grandeur de «Titi». L’éternel numéro 14 du club londonien est considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de l’histoire du club. Avec sa génération de ceux que l’on surnomma les «invincibles» Thierry Henry marqua l’histoire du club comme personne pendant huit années durant lesquelles les supporters le virent monter jusqu’au sommet de son art. Meilleur buteur de Premier League à plusieurs reprises il est aussi le meilleur buteur de l’histoire du club avec 226 réalisations. A jamais dans le cœur des supporters d’Arsenal qui lui seront toujours reconnaissant, l’attaquant français à la pointe de vitesse phénoménale a même sa statue de bronze devant l’Emirates Stadium, l’antre des Gunners inaugurée en 2006 dans laquelle il fut le premier à inscrire un but.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (2002, 2004), vainqueur de la Cup (2002, 2003, 2005), vainqueur du Community Shield (1999, 2004), meilleur buteur de Premier League (2002, 2004, 2005, 2006), meilleur joueur de Premier League (2003, 2004, 2005, 2006), Soulier d’Or européen (2004, 2005), meilleur buteur de l’histoire du club (226 buts).

2. Tony Adams (ANG 1983-2002)

Parmi les légendes du club, Tony Adams tient une place d’honneur. Capitaine emblématique d’Arsenal pendant de nombreuses saisons (14 en tout) le défenseur anglais fit toute sa carrière professionnelle chez les Gunners ce qui témoigne d’une fidélité sans faille. Pour preuve, il totalise le deuxième record du nombre de matchs disputés avec 668 matchs sous le maillot rouge et blanc. Capitaine également en sélection il est un leader d’hommes avec un charisme hors normes et un profil très anglais de défenseur grand et robuste. Tony Adams est lié à Arsenal pour la vie tout comme Arsenal l’est à Tony Adams tant le défenseur a contribué aux nombreux titres glanés par le club dans les années 90.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1989, 1991, 1998, 2002), vainqueur de la Cup (1993, 1998, 2002), vainqueur de la League Cup (1987, 1993), vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe (1994), vainqueur du Charity Shield (1991, 1998, 1999).

3. Dennis Bergkamp (HOL 1995-2006)

Quand on parle d’attaquants néerlandais à Arsenal, deux noms peuvent être cités. Celui de Robin Van Persie mais aussi et surtout celui de Dennis Bergkamp qui incarna la génération la plus flamboyante des Gunners, remportant bon nombre de titres par rapport à son cadet. Buteur surdoué techniquement, Bergkamp fit les beaux jours du club londonien durant sa période dorée entre la fin des années 1990 et le début des années 2000. Auteur d’un des buts les plus somptueux jamais inscrit en Premier League face à Newcastle en 2002 (grand pont à l’aide d’un contrôle orienté dos au défenseur qui le taclait avant de frapper victorieusement) le hollandais régala le public d’Highbury et restera l’un des attaquants les plus fameux du club.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1998, 2002, 2004), vainqueur de la Cup (1998, 2002, 2003, 2005), vainqueur du Community Shield (2004).

4. Clifford Bastin (ANG 1929-1947)

L’histoire d’un grand club ne s’écrit pas sur une poignée d’années et bien souvent on retrouve les plus grands peu importe la décennie que l’on explore. C’est le cas d’Arsenal qui même avant la deuxième guerre mondiale tenait dans ses rangs le formidable buteur que fut Clifford Bastin. Né près d’Exeter en Angleterre le prodige est repéré par le manager d’Arsenal Herbert Chapman qui le fait signer alors qu’il n’a que 17 ans. Meilleur buteur du club lors des saisons 1933 et 1934 avec un total de 48 buts inscrits sur les deux saisons, Cliff Bastin a longtemps été le meilleur buteur de l’histoire du club avec au total 178 réalisations. Il contribua à de nombreuses victoires et fut l’idole des Gunners tout au long de sa carrière qu’il termina à Londres deux ans après la fin de la grande guerre qui entrava malheureusement ses exploits.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1931, 1933, 1934, 1935, 1938), vainqueur de la Cup (1930, 1936).

5. Lee Dixon (ANG 1988-2002)

A l’époque de la domination presque sans partage d’Arsenal sur le football anglais dans les années 90, les Gunners s’appuyaient sur une attaque de feu et une défense des plus solides. Parmi ces défenseurs d’exception qui constituaient le rempart des canonniers, Lee Dixon tient une place toute particulière. C’est à Arsenal que cet enfant de Manchester passa l’essentiel de sa carrière à contrecarrer les plans des attaquants adverses. Assez petit pour un défenseur à l’anglaise (seulement 1m75) il traumatisait les buteurs dont il avait la charge par sa vivacité, son anticipation et sa qualité de relance. Son marquage était en rupture avec ce qui se faisait alors en Angleterre. Lee Dixon était un des pionniers en terme de qualités que l’on recherche aujourd’hui chez un défenseur.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1989, 1991, 1998, 2002), vainqueur de la Cup (1993, 1998), vainqueur de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes en 1994, vainqueur du Charity Shield (1998, 1999).

6, David Seaman (ANG 1990-2003)

David Seaman est un gardien emblématique dans toute l’Angleterre et a été pendant treize ans le portier d’Arsenal. Avec son look mémorable, moustache et cheveux longs, le gentleman anglais a fait le bonheur des Gunners. Avec un style bien à lui qui l’emmenait souvent en dehors de sa surface de réparation, il était un joueur complet, performant sur sa ligne et à l’aise dans les airs ce qui dans le championnat anglais est indispensable. Les supporteurs se rappelleront très longtemps de ses envolées spectaculaires, de ses arrêts décisifs mais aussi de ses bourdes, propres à sa lignée de gardiens anglais. Le foot en Angleterre est offensif, pour gagner il faut marquer des buts, et avec David Seaman, Arsenal savait ne pas en prendre.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1991, 1998, 2002), vainqueur de la Cup (1993, 1998, 2002, 2003), vainqueur du Charity Shield (1991, 1998, 1999, 2002), vainqueur de la League Cup (1993), vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes (1994).

7, Patrick Vieira (FRA 1996-2005)

Dans le championnat Anglais où tous les espaces sont permis, le milieu défensif est la clé de voûte d’une équipe performante. Et si Arsenal a été «invincible» au début des années 2000 nul doute que Patrick Vieira en fut une des raisons évidentes. Avec ses grandes foulées élancées, ce monstre physique avait la mainmise sur le milieu de terrain et représentait le parfait équilibre entre récupérateur et relance vers l’avant. Patrick Vieira, milieu défensif par excellence avait ça de plus que les autres. Il ne se contentait pas d’imposer son physique pour récupérer mais il était aussi un manieur de ballon qui avait la passe juste pour faire le lien entre la défense et l’attaque. Aujourd’hui Arsenal cherche encore son héritier et un roc comme l’était «Pat» ne se trouve pas à tous les coins de rue.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1998, 2002, 2004), vainqueur de la Cup (1998, 2002, 2005), vainqueur du Charity Shield (1998, 1999, 2002).

8, Martin Keown (ANG 1984-1986 et 1993-2004)

La légende du club londonien Tony Adams dit de lui qu’il est le meilleur joueur avec lequel il lui ait été donné de jouer pendant sa carrière. Il faut dire qu’avec ces deux «monstres» du foot anglais, les buts d’Arsenal étaient bien protégés. Martin Keown est l’image du défenseur central anglais en puissance. Rugueux, costaud dans les duels, imposant dans le jeu aérien. Mais sa plus grande qualité se situait dans son attitude. Extrêmement rigoureux au marquage de ses adversaires, ceux ci savaient que pour le passer il faudrait inévitablement le payer un peu de sa personne. Il n’était pas qu’un «donneur de coup», loin de là, mais sa robustesse physique alliée à son mental de teigne défensive en ont fait un des meilleurs stoppeurs de Premier League.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1998, 2002, 2004), vainqueur de la Cup (1998, 2002, 2003), vainqueur du Charity Shield (1998, 1999, 2002), vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes (1994).

9, Ray Parlour (ANG 1992-2004)

A classer dans la catégorie des joueurs discrets et travailleurs de l’ombre, Ray Parlour est un joueur clé de la réussite d’Arsenal. Milieu de terrain tenace, toujours disponible et au service du collectif n’a pas toujours eu la reconnaissance qu’il aurait mérité. Dans l’ombre des stars du moment comme Patrick Vieira ou Dennis Bergkamp le milieu de terrain britannique était pourtant plus qu’un simple besogneux. Marc Overmars l’avait même surnommé le «Pelé de Romford» en référence à son lieu de naissance. Car Ray Parlour savait aussi créer, percuter, faire le décalage pour donner les solutions à son équipe. Loin d’être avare d’effort le britannique se signale de manière mémorable en 2002 avec son but «self-made» en finale de la Cup face à Chelsea. Aux abords de la surface de réparation, d’une frappe enroulée limpide il ouvre la voie pour le doublé des Gunners.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1998, 2002, 2004), vainqueur de la Cup (1993, 1998, 2002, 2003), vainqueur de la League Cup (1993), vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes (1994), vainqueur du Charity Shield (1998, 1999, 2002).

10, Charlie Georges (ANG 1968-1975)

A Arsenal, Charlie Georges est l’homme du premier doublé, ce qui contribue à le faire rentrer au panthéon des légendes du club. Milieu offensif rapide et efficace il débute sa carrière professionnelle lors de la saison 1968 pendant laquelle il prendra difficilement ses marques avant de devenir un joueur incontournable de son équipe. La saison d’après il est décisif lors de la campagne européenne d’Arsenal en Coupe des villes de Foires où il marque contre le Dinamo Bacau et l’Ajax Amsterdam avant de disputer la finale remportée 4-3 face à Anderlecht. Joueur de coupe il fait une saison honorable en 1971 au cours de laquelle il marquera à 5 reprises pour 17 matchs de première division. Cette année là il remporte le championnat mais il sera surtout l’homme providentiel de la Cup en marquant presque à chaque tour puis en inscrivant un but phénoménal et victorieux dans les prolongations face à Liverpool pour le premier doublé coupe-championnat de l’histoire du club.

Palmarès:
Champion d’Angleterre (1971), vainqueur de la Cup (1971), vainqueur de la Coupe des villes de Foires (1970).

11, Georges Graham (ECO 1966-1972)

De la même génération que l’Arsenal de Charlie Georges, Georges Graham le polyvalent est une entité du club londonien pour y avoir joué évidemment mais aussi pour avoir entraîner le club pendant une dizaine d’années. En tant que joueur il était le genre à faire plaisir à un entraîneur qui a besoin de compter sur quelqu’un qui «sait tout faire». Meilleur buteur du club de 1966 à 1968 alors qu’il jouait avant centre il est ensuite replacé au milieu de terrain pour laisser place à John Radford aux commandes de l’attaque. Infatigable travailleur il avait cette qualité à toujours aller de l’avant et se montrait très adroit dans la dernière passe tout autant que devant les buts. Après avoir été à l’origine de l’égalisation face à Liverpool en finale de la Cup qu’Arsenal remporta en 1971 il quitta le club pour le rival mancunien. Mais fort attaché au club qui le vit grandir, il en devint le manager après une carrière accomplie, achevée en 1878. C’est de 1986 à 1995 qu’il fit de nouveau le bonheur des Gunners en remportant bon nombre de titres, préludes de la période la plus fructueuse du club londonien dont il aura été à l’origine.

Palmarès:
En tant que joueur: champion d’Angleterre (1971), vainqueur de la Cup (1971), vainqueur de la Coupe des villes de Foires (1970).
En tant que manager: champion d’Angleterre (1989, 1991), vainqueur de la Cup (1993), vainqueur de la League Cup (1987, 1993), vainqueur du Charity Shield (1991), vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes (1994).

Julien Quelen

Commentaires
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer