• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 30/06/2013 à 18:00
ANNEE

Cette année-là : 2006

Nos repères dans le temps sont faits de souvenirs. Et dès lors, la nostalgie prend la forme d'un être, d'une chanson, d'un film, d'un concert et pour quelques uns d'un match, d'un but, d'une scène de joie dans un stade ou devant sa télévision. La rubrique "Cette année-là" n'a comme seule prétention que de rafraîchir ou dépoussiérer de bons (ou mauvais) moments de football.

Cette année-là : 2006
Cette année-là : 2006

L'OL ne s'arrête plus

Il fut un temps en Ligue 1 où une question revenait sur toutes les lèvres, « quand cela va-t-il s’arrêter ? ». Il ne s’agit pour une fois ni d’arbitrage, ni de dérives de supporters mais bien d’un club. Et quel club. Du jamais vu. L’Olympique Lyonnais est champion de France pour la 5ème fois consécutive. L’ASSE (1967-1970) et L’OM (1989-1992) n’avaient pu faire mieux avec 4 titres consécutifs, ce qui était déjà un exploit. Après Jacques Santini (1 titre) et Paul Le Guen (3 titres), c’est au tour de Gérard Houllier, ancien sélectionneur des Bleus (1992-1993) et ancien vainqueur de la compétition avec le PSG en 1986, de rafler le titre de champion de France. Véritable machine à gagner, avec son artilleur Juninho (44 matches, 14 buts), les Gones terminent le championnat avec seulement 4 petites défaites au compteur.

PSG - OM, duel extra-sportif

En coulisses, les deux clubs les plus populaires de France font parler d’eux, mais pour différentes raisons. Dans la capitale, l’actionnaire Canal + (1991-2006) cède ses parts aux investisseurs américains de Colony Capital, Morgan Stanley et Butler Capital Partners. Alain Cayzac, actionnaire historique du club, est nommé président. Son prédécesseur, Pierre Blayau, quitte le club sur une victoire en Coupe de France (2-1 face à Marseille). Le PSG devient le premier club français détenu par des intérêts étrangers.
Sur la Canebière, l’histoire est toute autre. Après six années d’instruction et de procès, le tribunal correctionnel de Marseille rend son verdict : Rolland Courbis, ancien entraîneur de l’OM entre 1997 et 1999 et Robert Louis-Dreyfus, président de l’Olympique de Marseille, sont condamnés respectivement à trois ans et demis de prison ferme et trois ans avec sursis. C’est le résultat d’une enquête pour abus de biens sociaux (22 M€) lors de quinze transferts de joueurs. La manœuvre consistait à surévaluer la valeur du joueur pour verser des commissions occultes à des agents ou même à des joueurs.

La Juve en Serie B

Toujours en matière de justice, direction l’Italie. Pour une affaire qui a secoué la botte. Après plusieurs mois d’enquête, la justice sportive se prononce pour une relégation en Série B de la Juventus Turin avec 30 points de pénalité pour la saison 2006-2007 et retrait des deux derniers titres de champion (2005 et 2006). Pour l'AC Milan, pas de qualification pour la Ligue des Champions et 15 points de pénalité pour la saison 2006-2007. Enfin, relégation en Série B pour la Fiorentina et la Lazio Rome. Tel est le verdict des magistrats italiens après que des écoutes téléphoniques aient révélé un système d’entente et de choix des arbitres depuis plusieurs saisons, orchestré notamment par Luciano Moggi, le directeur sportif de la Juventus Turin. Les clubs, déjà dépourvus de leurs meilleurs joueurs font appel. Le 25 juillet, les sanctions sont allégées. L'AC Milan peut jouer en Ligue des Champions et n’écope que de 8 points de pénalité. La Fiorentina et la Lazio remontent en Serie A avec respectivement 15 et 3 points de pénalité. Seule la Juve reste en Serie B avec 9 points de pénalité.

Le Barça sur le toit de l'Europe

Mais revenons à l’essence même du football : le jeu. Sur ce terrain, l’année 2006 sacre le Barça de Frank Rijkaard. Champion d’Espagne pour la 2ème saison consécutive, Barcelone réalise le doublé. Dans un Stade de France qui accueillait sa seconde finale de Ligue des Champions après celle de 2000 (Real Madrid 3-0 Valence), les Blaugranas remportent leur deuxième C1. Quatorze ans après la première, ils s’imposent 2-1 face à des Gunners d’Arsenal réduits rapidement à dix, après l’exclusion du portier Allemand Lens Lehmann à la 18ème minute. Dans la lignée de son maître Johan Cruyff, Rijkaard met en place un jeu offensif et dispose surtout de génies du ballon rond. Ronaldinho, dans le rôle du meneur de jeu indispensable (46 matches, 26 buts), Samuel Eto’o, le buteur insatiable (47 matches, 34 buts), Deco, le râtisseur de ballons et Puyol, le défenseur infatigable formé au club.

L'Italie puissance 4

Passons maintenant à l’événement de cette année 2006. Pour sa 18ème édition, la Coupe du monde se déroule en Allemagne. Durant un mois, du 9 juin au 9 juillet, 12 stades accueillent 3 359 439 personnes. Des 32 équipes participantes, une sélection va dans un premier temps faire sensation. Pour sa première participation, le Ghana va tirer son épingle du jeu et se défaire de la République Tchèque de Pavel Nedved (2-0) et des Etats-Unis (2-1) pour atteindre les huitièmes de finale. Mais à ce stade de la compétition, les Black Stars emmenés par Mensah, Appiah et Essien chutent face au quintuple vainqueur de l’épreuve, le Brésil (0-3) mais peuvent sortir la tête haute.

Dans l’hexagone, les 60 millions de sélectionneurs potentiels ne veulent pas revivre le cauchemar de 2002 (tenante du titre la France ne sortira pas de son groupe). Alors que l’histoire a bien failli se répéter, les Bleus sortent difficilement du groupe H après deux matches nuls face à la Suisse (0-0) et la Corée du Sud (1-1) et une victoire capitale face au Togo (2-0). C’est à Hanovre que la France se montre enfin au grand jour. En huitièmes de finale, face à l’Espagne (3-1) l’équipe de France efface tous les doutes quant à sa capacité à bien figurer dans cette Coupe du monde. Mieux, le rendez-vous si souvent martelé du 9 juillet, par son sélectionneur, Raymond Domenech, prend enfin son sens après deux années de résultats tout juste satisfaisants. Face à une sélection espagnole qui ne rêvait que d’une chose, mettre Zidane à la retraite, les Bleus sont solides défensivement et efficaces offensivement. Au coup de sifflet final, tous les rêves semblent accessibles après cette victoire sur une Espagne, largement favorite avant la rencontre. Des rêves devenues réalité face au Brésil (1-0) en quart, ou encore le Portugal (1-0) en demie. En finale, Thuram, Makelele et consorts retrouvent l’Italie, triple championne du monde. Si Zidane transforme rapidement un penalty d’une panenka aussi sublime qu’imprévisible, Materazzi égalise d’un coup de tête à la réception d’une merveille de Pirlo. On joue les prolongations, il reste une dizaine de minutes à jouer, la France domine outrageusement. Soudain, provoqué par des insultes du défenseur Materazzi, Zidane craque. Dans le dos de l’arbitre, il s’avance vers son adversaire et lui assène un coup de tête dans la poitrine. Le quatrième arbitre a vu l’agression. Carton rouge. La France s’incline aux tirs au but (3 tab 5) et laisse la Squadra Azzurra et son capitaine Fabio Cannavaro (Ballon d’or 2006) soulevé la quatrième Coupe du monde de leur histoire. Marcelo Lippi, le sélectionneur italien peut se retirer avec la satisfaction du devoir accompli. L’Italie n’aura concédé que deux petits buts en 7 matches.

Equipe type de l'année 2006

Gianluigi Buffon (Juventus)
Gianluca Zambrotta (FC Barcelona)
Fabio Cannavaro (Real Madrid CF)
Carles Puyol (FC Barcelona)
Philipp Lahm (FC Bayern München)
Steven Gerrard (Liverpool FC)
Cesc Fabregas (Arsenal FC)
Kaká (AC Milan)
Ronaldinho (FC Barcelona)
Thierry Henry (Arsenal FC)
Samuel Eto'o (FC Barcelona)

Florent Dussidour

Commentaires
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer