• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 28/12/2016 à 10:12
ANNEE

Cette année-là : 1998

Nos repères dans le temps sont faits de souvenirs. Et dès lors, la nostalgie prend la forme d'un être, d'une chanson, d'un film, d'un concert et pour quelques uns d'un match, d'un but, d'une scène de joie dans un stade ou devant sa télévision. La rubrique "Cette année-là" n'a comme seule prétention que de rafraîchir ou dépoussiérer de bons (ou mauvais) moments de football.

Cette année-là : 1998

1998 en un coup d'oeil

Le "meilleur public de France" et l’une des places fortes du football français sont enfin récompensés par un titre de Champion de France. Le RC Lens, après une lutte acharnée avec le FC Metz, enlève le premier championnat de son histoire. Warmuz, Sikora, Wallemme, Déhu, Ziani, Smicer, Drobnjak et Vairelles sont les principaux artisans du succès nordiste. Avant d’être Black-Blanc-Beur, la France est Sang et Or.

Les hommes de Daniel Leclercq ratent de peu le doublé. Ils s’inclinent (1-2), lors de la première finale de la Coupe de France disputée à Saint-Denis au Stade de France, face au Paris-SG de Rai et Simone.

Stéphane Guivarc’h, qui est passé, un an plus tôt, de Rennes à Auxerre, conserve son titre de meilleur buteur « national ». Il devance David Trezeguet au classement avec 21 buts contre 18 au Monégasque.

A Amsterdam, le Real Madrid de Jupp Heynckes règne à nouveau sur l’Europe. 32 ans après, les Merengue rajoutent une 7e Coupe aux grandes oreilles dans leur vitrine aux trophées, la plus belle en Europe. Mijatovic inscrit le but victorieux face à la Juventus. Panucci, Hierro, Roberto Carlos, Karembeu, Seedorf, Raul et Morientes sont de la fête.

A Stockholm, Chelsea enlève la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes, plus connue sous le nom barbare de C2. Gianluca Vialli est partout ! Joueur et... entraîneur. Mais c'est un autre italien qui donne la victoire aux Londoniens face à Stuttgart, Gianfranco Zola. Frank Leboeuf est couronné.

L’Inter Milan remporte la C3 après une superbe finale disputée au Parc des Princes face à la Lazio Rome 3-0. Pagliuca, Ronaldo, Zamorano, Taribo West, Javier Zanetti, ainsi que les Français Youri Djorkaeff et Benoît Cauet sont dans le camp des vainqueurs.

Deux coups de tête en finale de la Coupe du monde sacrent Zinedine Zidane Ballon d’Or France Football, le 22 décembre, malgré la finale de la Ligue des champions perdue avec la Juventus.

Les trois mois qui ont changé le football français

MAI
5 mai : On attendait 22 sélectionnés, Aimé Jacquet décide d’élargir son groupe à 28 joueurs pour les stages à venir.
11 mai : Début du stage d’oxygénation à Tignes pour 13 des 28 joueurs retenus par le sélectionneur.
12 mai : Libéré par l’Inter Milan, Youri Djorkaeff rejoint ses coéquipiers à Tignes.
16 mai : Fin du stage de Tignes, les Bleus se sont forgés de nombreux souvenirs dont la mémorable chute de Bernard Diomède en ski de fond.
23 mai : les 28 d’Aimé Jacquet deviennent les 22 du Mondial, Anelka, Ba, Djetou, Laigle, Lamouchi et Letizi quittent leurs coéquipiers dans la nuit de Clairefontaine.
25 mai : Départ des Tricolores pour Casablanca, ils séjournent à l’hôtel Melia Riad Salam.
27 mai : A Casablanca, la France avec Barthez préféré à Lama comme titulaire au poste de gardien pour la Coupe du monde, bat la Belgique 1-0.
29 mai : Ballottée en défense, la France concède le nul (2-2) face aux Marocains mais remporte le Tournoi Hassan-II. Youri Djorkaeff inscrit un but exceptionnel.

JUIN
4 juin : Départ pour Helsinki, les protégés d’Aimé Jacquet séjournent à l’hôtel Kalastajatorppa.
5 juin : Dernière répétition avant la Coupe du monde, la France bat la Finlande à Helsinki 1-0 (but de Trezeguet) lors d’un match qui ne marquera pas les mémoires.
8 juin : L’équipe de France retrouve la France et Clairefontaine, pour l’ultime préparation.
12 juin : La France entame parfaitement «son » Mondial, en disposant de l’Afrique du Sud 3-0. C’est Dugarry qui ouvre la voie aux Bleus. Tout un symbole.
18 juin : un doublé d’Henry puis Trezeguet et Lizarazu pour conclure, la France s’impose sans difficultés face à l’Arabie Saoudite. Elle perd Zinedine Zidane, exclu.
24 juin : Troisième victoire pour la France face au Danemark. C’est le Paraguay, vainqueur du Nigeria 3-1 qui sera son adversaire en huitièmes.
28 juin : Que ce fut long ! Il aura fallu 114 minutes et un but en or de Laurent Blanc pour sortir les Tricolores des griffes du Paraguay et de son super gardien-capitaine-héros Chilavert.

JUILLET
3 juillet : « Vous pouvez le faire » titre le journal l’Equipe avant d’affronter l’Italie en quarts. La France accède à la quatrième demi-finale de son histoire, après 120 minutes où chacune des deux formations a eu la possibilité de mettre l’autre K.O. La chance, elle, est française.
8 juillet : Menés au score, puis réduits à dix après l’expulsion injuste de Blanc, les Français arrachent leur place en finale grâce à deux buts monumentaux de Lilian Thuram.
12 juillet : «La France bat le Brésil 3 à 0 en finale de la Coupe du monde ». Il faut se répéter où relire plusieurs fois cette phrase pour réaliser l’ampleur de la performance réalisée par Didier Deschamps et ses coéquipiers ainsi que tout le staff technique qui les entoure. On n’avait plus vu pareilles scènes de joies collectives en France depuis la Libération.
13 juillet : Les Champs-Elysées, recouverts d’une marée humaine, honorent les Bleus dans une euphorie indescriptible. La fête ne veut pas s’arrêter.
27 juillet : Roger Lemerre, 57 ans succède à Aimé Jacquet à la tête de l’équipe de France.

Stéphane Bitton

Les commentaires sont désactivés pour cet article.
FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer