• Bordeaux
  • Lille
  • Lyon
  • Marseille
  • Monaco
  • Nantes
  • Paris-SG
  • Saint-Etienne
  • Arsenal
  • Chelsea
  • Liverpool
  • Manchester C.
  • Manchester U.
  • Tottenham H.
  • Athl. Bilbao
  • Atl. Madrid
  • FC Barcelone
  • Real Madrid
  • Valence CF
  • Fiorentina
  • Inter Milan
  • Juventus
  • Lazio Rome
  • AC Milan
  • Napoli
  • AS Roma
  • Bayern M.
  • Bor-Dortmund
  • Bor. M'Gladbach
  • VfL Wolfsburg
Le 26/04/2012 à 23:06
ANNEE

1977 : Jaunes, Verts, Reds, Bleus

Nos repères dans le temps sont faits de souvenirs. Et dès lors, la nostalgie prend la forme d'un être, d'une chanson, d'un film, d'un concert et pour quelques uns d'un match, d'un but, d'une scène de joie dans un stade ou devant sa télévision. La rubrique "Cette année-là" n'a comme seule prétention que de rafraîchir ou dépoussiérer de bons (ou mauvais) moments de football.

Les Jaunes

Il n’y a pas eu photo entre le FC Nantes et ses concurrents lors de la saison 1976-77. L’entraîneur des Canaris, Jean Vincent, réussit le parfait amalgame entre l’expérience des anciens comme Patrice Rio, Angel Bargas, Jean-Paul Bertrand-Demanes ou Henri Michel, l’emblématique capitaine nantais, et la jeunesse des Maxime Bossis, Loïc Amisse et Bruno Baronchelli. Grosses surprises, Lens et Bastia s’incitent sur le podium tandis que Saint-Etienne triple tenant du titre ne finit qu’à la 5e place. Angers, Lille et Rennes descendent en D2.

L’attaquant de Reims, Carlos Bianchi, confirme son statut de chasseur de but et remporte le titre de meilleur buteur de D1 avec 28 réalisations devant le Nancéen Michel Platini, « le 10 qui marque », cette saison-là, 25 buts.

Les Verts

L’AS Saint-Etienne s’adjuge, dans la difficulté, sa sixième Coupe de France, la troisième en quatre ans, face au Stade de Reims 2-1. Menés jusqu’à la 85e minute, les Stéphanois égalisent sur un penalty de Dominique Bathenay avant que Alain Merchadier n’inscrive le but victorieux au début des arrêts de jeu.

Les Reds

L’Europe et la France du football découvrent Liverpool et son génial « red boy » Kevin Keegan. En quart de finale, les joueurs de Bob Paisley frisent la correctionnelle face aux Verts de Saint-Etienne. Les coéquipiers d’Yvan Curkovic et Dominique Rocheteau s’imposent dans le Chaudron de Geoffroy-Guichard 1-0 avant d’égaliser à Anfield. Un grand rouquin nommé David Fairclough fait plier les Verts (1-3). Les Anglais battent les Allemands du Borussia Moenchengladbach à l’issue d’une des plus belles finales de l’histoire de la C1. Le Danois du Borussia, Allan Simonsen, pourtant battu à Rome, reçoit le Ballon d’Or.

Les Bleus

Grâce à son succès à domicile contre la Bulgarie, l'équipe de France se qualifie pour la Coupe du monde 1978 en Argentine. Un événement pour le football français, privé de Coupe du monde depuis 1966, et qui confirme ainsi son renouveau à l’image du jeune Michel Platini.

Stéphane BITTON

Commentaires
Connectez-vous à Foot123 pour pouvoir profiter de tous les avantages.
Garder ma session ouverte
Connexion

FIL ACTU
Foot123
Information
Envoie ce lien à tous tes amis :
Fermer